J'ai testé

Le DUT Info-Com à l’IUT Nancy-Charlemagne

C’est deux belles années qui s’achèvent. Après avoir commencé une année de DUT MMI (Métiers du Multimedia et de l’Internet) à l’IUT Nancy-Charlemagne, je me suis réorientée l’année suivante en Information et Communication, option communication des organisations. Vous êtes allé aux portes ouvertes, avez regardé la brochure, le site internet… mais vous n’êtes toujours pas convaincu ou certain que ce DUT est fait pour vous ? Aujourd’hui je vous livre mon témoignage…

Le DUT se fait en deux ans et comprend au minimum 10 semaines de stage. Il s’agît d’une formation concrète et professionnalisante (contrairement à la licence info-com de la faculté de lettres). Les promotions sont de 60 et les groupes (ou « classes » si vous préférez) sont composés d’environ 30 étudiants, principalement des filles. La formation reste malgré tout très générale, on touche un peu à tout. Les matières enseignées sont très diversifiées, tout comme les enseignants.

 

Les clichés :

« Dans ce domaine il n’y a pas de débouchés » – Si vous restez en province, que vous n’avez aucune spécialisation et que vous n’êtes pas spécialement meilleur que les autres, en effet il y a de fortes chances pour que vous ne deveniez pas chargé de communication dans une grosse entreprise !

« La communication c’est un truc que tout le monde peut faire » – Je vous assure que tout le monde n’est pas capable d’élaborer un plan de communication efficace, d’organiser un évènement de grande envergure ou de créer des logos/affiches/brochures/sites web…etc.

« Après ce DUT si on ne fait pas une école à 10 000€ ca ne sert à rien » – Faux, il existe de très bonnes licences professionnelles !

« C’est un truc de filles » – Certes il y a une majorité écrasante de filles, MAIS les garçons ne sont pas tous homosexuels, et encore moins « nuls ». Ils sont très bons en cours et très sympas. Ce sont des matières mixtes.

 

Les questions souvent posées :

« Il y a beaucoup d’heures ? C’est dur ? » – Oui il y a pas mal d’heures, comme au lycée, voire plus parfois, MAIS ce n’est pas dur, pas si l’on aime ce que l’on fait et si on est organisés et impliqués.

« C’est dur d’être accepté ? » – Le DUT est assez « select » oui, ils prennent les meilleurs élèves, de manière assez logique. Malgré tout, ils ne s’arrêtent pas aux notes ou aux appréciations, ils regardent surtout la lettre de motivation et le projet professionnel.

« Est-ce qu’il y a beaucoup de travaux en groupes ? » – OUI. Enormément, et généralement on ne choisit pas les groupes, c’est du tirage au sort ! Et il y a également beaucoup de travaux oraux, parfois même sans notes ! Mais n’ayez pas peur, la formation fait que l’on s’y habitue de plus en plus jusqu’à ce que l’on n’ai plus du tout cette angoisse de parler devant toute la classe.

 

Ce que je vous conseille pour mieux connaître le contenu de la formation, c’est de vous rendre sur la page Facebook Promotion Communication des Organisations , tout y est !

 

Quant à moi, c’est malgré tout avec nostalgie que je termine ces deux années. Je démarre mon stage mardi prochain, et je ne me rendrai à l’IUT que pour y passer ma soutenance de stage. Les cours à l’IUT, c’est fini ! J’ai rencontré des personnes formidables, avec qui je me suis liée d’amitié. Ces personnes vont me manquer, grâce à elles j’ai passé deux années inoubliables, et pour cela, je les remercie.signsimple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *