Famille

11 Avril 2002 : petite soeur

Et voilà, aujourd’hui tu as 14 ans. Il y a 14 ans papa me laissait chez mamie, et le lendemain on m’a annoncé que tu étais née. Au début   je disais à maman « toute façons il n’y en a plus que pour ma sœur, vous vous occupez plus de moi », et puis quelques mois après tu te réveillais en pleurant un matin, et je suis descendue te donner un biberon froid, que tu as bu en entier sans rien dire ahah. J’étais jalouse les premiers jours c’est vrai, mais je ne savais pas encore à quel point j’avais de la chance de t’avoir, ma petite soeur. C’était fini pour moi de jouer toute seule, j’ai commencé à t’habiller et te maquiller, on jouait aux vendeuses en animalerie avec tous nos chiens, chats, singes et autres animaux en peluches… Puis on jouait aux chefs cuisiniers avec nos plats en pâte à modeler qu’on faisait manger aux parents, ils faisaient semblant de les manger et de les adorer. Avant toi je chantais et dansais toute seule devant les parents tous les soirs à l’heure du « pestacle », mais tu as grandis et tu as chanté et dansé avec moi, on faisait des figures d’acrosport et on ennuyait toujours autant les parents avec ça. Il y a aussi tous ces soirs à ne pas vouloir dormir, à dire aux parents qu’on leur déclarait la guerre pour aller dans leur lit et ne pas dormir tout de suite. Il y a nos combats de catch sur leur lit aussi, et nos fous-rires quand tu étais dans la salle de bain, les parents arrivaient et tu t’es pris le mur de la chambre dans la tronche, ou encore la fois où quand tu étais petite et que ta tête arrivait devant le lavabo, tu as eu le malheur d’éternuer… Petite soeur, c’est maintenant nos « dubsmash », notre « don’t judge me challenge », nos « face swap », nos soirées karaoké… Il y a tellement de souvenirs, je suis sûre que j’en ai déjà oublié des dizaines. Toi petite c’était dire « padon » au lieu de « pardon » une dizaine de fois aux gens pour qu’on te laisse passer quand tu courais, c’était marmonner en mangeant comme si tu te régalais, c’était quand tu as ouvert le robinet du rhum de papa et que le quart du rhum arrangé s’est vidé sur le parquet du salon, c’était quand tu es tombée de poney et que tu n’as jamais voulu remonter, c’était ta passion pour les étoiles, l’astronomie, les systèmes, les microscopes… Aujourd’hui, c’est encore et toujours ta passion pour MUSE, ta passion pour les livres, pour le golf,  pour la télé (les simpsons, big bang théorie), pour les youtubeuses (Nathou…), mais par dessus tout ta passion pour les humoristes (il y en a trop). C’est ton humour, ta façon d’être tête de mule, de parfois parler mal aux gens, de tout garder pour toi, de ne jamais montrer tes sentiments même si je sais qu’au fond ca te touche, c’est ton rire, ton grain de folie, ton intelligence et ta détermination qui t’emmèneront très loin j’en suis certaine, c’est ton niveau à chier en maths mais excellent en français, mais c’est aussi ta façon d’avoir 14 ans et d’en faire 16, on te prendrait presque pour la grande soeur parfois. Je pourrai encore écrire comme ça pendant longtemps, mais là où je voudrais en venir c’est que tu es une personne unique, incroyablement talentueuse, une jeune fille qui a énormément changé mais qui restera toujours ma petite sœur (même si tu peux te montrer plus responsable que moi parfois). On nous a souvent fait la remarque suivante : « quand tu parles de ta sœur tu ne l’appelle jamais par son prénom, tu dis toujours ‘ma sœur’. » C’est vrai, même quand je parle aux parents je dis « ma sœur », et je pense que cette simple « habitude » que l’on a prise, résume tout.

Tu le sais, je l’ai déjà dit mais je le redis : je t’aime ma soeur, par dessus tout. Je ferai n’importe quoi pour toi, tu es ce que j’ai de plus précieux et je ne laisserai rien ni personne te faire du mal.

signsimple copie

 

 

© Tous droits réservés

 

12969220_612984528853778_1895957362_n

12987931_612983948853836_1874322333_n

12970240_612984082187156_103202694_o

12969320_612984168853814_798321440_n

12986311_612983658853865_1827663214_o

13010123_612984302187134_560942780_o

12980829_612983852187179_334049268_o

12992058_612983388853892_1297042904_o

12992864_612983935520504_587220665_n

13000446_612983412187223_347652243_o

13009934_612983878853843_111659385_o

13000677_612984468853784_432425460_o

13009709_612983605520537_1388112902_o

 

1 Comment

  1. Merci beaucoup pour cet article qui me touche vraiment ! Et sache que c’est exactement la même chose pour toi ! Je pense que je pourrais mourrir pour toi et le seul avantage à ce que tu parte de la maison ce sont tes placards qui pourront accueillir le bordel des parents sinon ne plus t’avoir de l’autre côté du mur de ma chambre chaque jour va énormément me manquer je t’aime de tout mon cœur ilana! ❤️

    (PS: c’est natoo pas nathou)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *